2016/08/25
Areli

Patron : Areli - République du chiffon
Taille 40
Coton
2016
Pour une nouvelle grossesse, je cherchais quelques fringues adaptées et qui pourraient me servir jusqu'au bout, pour compléter celles que j'avais faites la première fois, et Areli était un choix assez évident.
 
 
J'avais prévu de la faire en Ikat mais impossible d'en trouver un correct en ligne ou à Montmartre (je suis preneuse de bonnes adresses).
Au final, j'ai choisi un coton japonais chez Alapensée.net, rehaussé d'un passepoil argenté qui trainait dans mes placards. Le haut est doublé d'un voile de coton.
Mon coupon était en 110 de large donc j'ai dû tricher et couper le dos dans 2 pièces différentes, mais j'ai fait attention au raccord et on ne remarque pas la couture.
Photos prises avec ventre de 5 mois et oubli d'indice 50.
 
J'ai fait une taille 40 contre un 38 habituel, en prévision de l'explosion de la courbe de poids à venir, et j'ai bien fait.
 
Je suis hyper contente du résultat, elle est super agréable à porter. Le coton étant un peu épais, je pense m'en servir aussi quand il fera plus froid, sur des collants (et l'indispensable jupon antistatique).
 
J'ajouterai une ceinture quand j'aurai repris une taille normale, pour réduire son ampleur.
 
 
Détails et photos
2016/08/24
Le pantalon tout-terrain

Patron :  n°141 Burda Septembre 2010
Taille : 98cm
Denim
2016


J'ai repris l'expression de Juliette de Touch Couture, chez qui j'avais bookmarqué il y a longtemps ce modèle. Il m'avait pourtant laissée totalement indifférente sur le magazine, où il est présenté sous forme de knickers en peau. Burda, sérieusement ??
A y bien regarder, le dessin technique est finalement assez intéressant.
La coupe paraît confortable, et la longueur aux chevilles évite que le pantalon ne traîne dans l'eau ou la boue. Le tout me paraissait nickel pour la mi-saison ou pour les journées d'été un peu moches.
 
Je voulais un pantalon qui ne craigne pas les roulades par terre et les cascades en tout genre, et qui soit rapide à faire et pas cher.
Je l'ai cousu dans un reste de denim un peu stretch, mais je l'ai entièrement doublé en voile de coton car l'envers du jean me paraissait un peu rêche. J'ai utilisé des chutes de tissu Petit Pan pour la doublure des poches et la braguette pour le rendre plus intéressant.
Pour plus de simplicité, j'ai :
- remplacé les poches passepoilées par une unique poche plaquée,
- zappé la fermeture à glissière (vu la faible longueur, je n'ai rien mis du tout et ça fonctionne comme ça),
- remplacé la ceinture à passants par une ceinture réglable élastiquée.
La coupe est bonne en longueur mais je lui reproche deux choses :
- je trouve le pantalon un peu trop large à la taille et aux hanches (mon gosse n'est pas trop gras mais ce n'est pas un freluquet non plus (la faute au régime estival frites-saucisses)),
- je trouve la fourche du pantalon un peu trop courte : le pantalon n'est pas assez profond pour l'utiliser au-dessus d'une couche. Heureusement, on a pu abandonner les couches courant juin, et le pantalon est devenu mettable.
Il est encore un peu long mais le patron est en 98cm et mon gosse ne fait que 90cm.

 Je le referai sûrement, mais en enlevant au moins 1cm de chaque côté, sur les hanches, et en allongeant la fourche.
 
Il s'est quand même montré très pratique pendant tout l'été et devrait servir encore en septembre, à la maison et à l'école.
 
Détails et photos
2016/07/04
Abel

Brassière bébé
Basée sur ce modèle Phildar (Catalogue layette n°123)
Taille 6 mois
Laine Katia Peru (40% Acrylique, 40% Laine, 20% Alpaga)
Aiguilles 5,5.
Pour un nouveau petit bébé (franco-libano-japonais, rien que ça !), improvisation sur la base d'une brassière toute simple de chez Phildar, dont j'ai repris les dimensions générales, mais ai modifié le devant.
J'avais prévu de fixer la partie rayée par des boutons de part et d'autre, pour qu'elle puisse s'ouvrir entièrement. Je l'ai donc tricotée distincte du corps de la brassière.
Celui-ci était donc ouvert en forme de triangle sur le devant, pour coïncider avec la partie rayée (à partir d'un calcul tout simple d'augmentations et de diminutions).
Au final, mettre autant de boutons sur un vêtement de bébé ne me paraissait pas judicieux, donc j'ai cousu la partie rayée sur le corps de la brassière, en ne laissant une ouverture qu'en haut à gauche, fermée par des boutons.
La prochaine fois je tricoterai le tout d'une seule pièce.
 
Pull qui s'annonce très chaud, parfait pour ce mois de juillet...
 
Laine Katia et boutons de chez Salon Aiguilles, Vincennes. (Pantalon M*nop).
Détails et photos
2016/06/06
Portefeuille

Patron : Purse tutorial (modifié)
Cuir et coton
2016
Voilà plus d'un an que je me suis fait tirer mon porte-monnaie/porte-cartes, un soir où Bob Marloon m'avait emmenée slammer sur du Rihanna. Depuis, je traîne un portefeuille trop grand, un porte-carte pourri et ma monnaie est en vrac dans mon sac.
 
Je voulais donc me coudre un portefeuille sur-mesure, assez grand pour y ranger des cartes format carte d'identité, les cartes de fidélité du Titon, quelques vieux billets de concert in-jetables et où je pourrais aussi ranger ma monnaie.
Je le voulais fonctionnel, compact, et léger. J'ai bien aimé celui de Julie de Damn good caramel donc j'ai repris le tutoriel qu'elle avait utilisé, en modifiant un peu les dimensions de façon à ce qu'il soit assez grand pour une carte d'identité française.

J'ai utilisé un morceau de cuir souple acheté il y a longtemps vers Montmartre, que j'ai entoilé sur du coton à l'aide d'un thermocollant double face (merci Julie pour l'idée).
Pour alléger l'ensemble, j'ai choisi de n'utiliser le cuir que sur la partie principale, et de réaliser les parties en accordéon en coton. J'ai tapé dans mes restes de tissu Alexander Henry, acheté il y a des années pour une chemise jamais terminée (mais un jour, c'est sûr, je la finirai...).
 
J'ai rajouté des emplacements pour cartes type CB à l'avant et à l'arrière d'un des volets, pour que mes cartes soient bien réparties et ne rendent pas le portefeuille trop épais. Le volet du milieu est fermé par un zip pour pouvoir y mettre mes pièces.
C'est une version test, et je me suis un peu foirée sur un détail, au niveau de la jonction entre le cuir et le coton, sur les côtés. Résultat, le tissu dépasse un peu, et ça crée un point fragile sur le portefeuille.
Je verrai bien à l'usage s'il remplit toutes ses fonctions, mais pour le moment j'en suis bien contente, il est agréable à manipuler, pas trop gros, pas trop lourd, et j'ai plein de place pour ranger tous mes trucs.
Bon, bien sûr, maintenant si je me le fait tirer, je perds toutes mes affaires d'un seul coup, mais je devrais éviter ça, j'ai arrêté d'aller traîner au Café Chéri(e).
 
Détails et photos
2016/04/13
Katsu XL

Patron : basé sur la Chemise revisitée de Mon petit dressing
Taille 4 ans
Coton 
2016
Un truc vite fait bien fait pour palier le rétrécissement des t-shirts du petit (je me refuse à croire que c'est lui qui grandit !).
J'aime bien le t-shirt Katsu d'Esprit kimono pour les petits, que j'ai fait maintes et maintes fois, mais il s'arrête au 24 mois, je crois. Donc j'ai pris le patron de le Chemise revisitée que je venais de faire, et je l'ai bidouillée pour reprendre l'idée du Katsu.
Le tissu est une chute d'un coton rayé du Marché St Pierre (rayon "draps").
Surpiqûres et coudières vertes pour que ça soit un peu plus fun.
Pressions Kam.
Coudières Petit Pan.
Détails et photos
2016/04/04
Lago di Como

Sans patron / Self-drafted
Viscose 
2014
Une petite robe d'été pour des vacances au bord du Lac de Côme.

J'avais envie d'un truc similaire aux copies-de-robes-Sessun (comme celle de Sandra), et en allant chez Toto, un coupon de viscose parfait pour l'occasion m'a fait de l’œil. 

J'avais pas envie de passer par le patron Salme qui va bien (Sundress), qui me semblait un peu trop basique pour ses 8 dollars, donc j'ai improvisé. Technique de filou, j'ai pris plus ou moins les mesures sur une robe achetée dans le commerce et rapportée après au magasin, on est cheap ou on l'est pas !

A little sundress I made for my trip round Lake Como. I wanted to copy the Sessun copycats I saw online (sounds like a lot of copyrights breaking...).  
The Salme sundress pattern looks like a good base but I chose to draft everything myself, loosely copying a dress I bought in a shop (then brought back after I had measured it ;)).
 



La viscose était un peu fine, donc j'ai doublé le bas par du voile de coton, et ajouté une bande d'extrafort le long de la ligne supérieure de la robe, pour éviter que le tissu ne se déchire au niveau des bretelles. Les coutures latérales sont des coutures anglaises, pour éviter que tout ça ne s'effiloche.
Je n'ai pas mis de zip ni d'agrafes, la robe s'enfile par la tête. Je n'aime pas les tailles élastiquées, donc, au niveau de la ceinture, j'ai cousu ensemble la viscose et la doublure  et passé deux liens coulissants au travers. Ça permet de laisser un peu de mou après une orgie de spaghetti alle vongole

I doubled the skirt with cotton chiffon cos the fabric was see-through, and added tape ribbon at the top of the dress, so that the fabric doesn't tear appart where the straps are attached. 
I french-seamed the sides of the dress. 
I sewed together the main fabric and the lining so that I could put ties through it, for I find this more comfortable than an elastic waistband. 
J'ai utilisé des boutons à recouvrir pour le buste. Par flemme et par crainte que mon pied à boutonnières automatiques ne fonctionne pas sur du tissu aussi fluide et pour un si petit diamètre, j'ai cousu les boutons sur les deux parties du buste (donc il ne s'ouvre pas). Coudre c'est tricher, mais là, on s'en fout. 

I didn't want to ruin my dress trying to put automatic button-holes on the bust, so I sewed the buttons on the 2 layers of fabric. This means the bust doesn't open, but I don't really care. 


Voilà, merci Toto Tissus pour les coupons de viscose pas chers !
J'aime le résultat au moins autant que j'aime boire un bon Spritz au bord du lac...

I like my dress as much as I like a having a good Spritz by the Lake !




Détails et photos